Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 05:30

affiche.jpgJean Philippe partait d'un postulat de départ interessant : que serait le monde si Johnny n'avait pas existé autrement que sous la carapace de Jean Philippe Smet?


On pouvait légitimement s'attendre à une sorte de paradoxe uchronique sympathique avec un Luccini un poil plus sobre que d'habitude vu la caractéristiques demandées par son rôle.

Au final?

Le film est amusant et tout fan de Johnny pourra y trouver son compte. Les non fans, dont je fait partie, se surprennent pour leur part à sourire de temps à autre. Johnny réalise une bonne performance, Luccini est très bien et sait jouer sur la corde sensible d'un personnage totalement déphasé. Antoine Duléry, second couteau surutilisé (avec raison d'ailleurs) s'en donne à coeur joie dans la caricature.


Côté scénario, le spectateur a droit à quelques pépites, tournant évidemment autour de la reconstruction du mythe de Johnny (essais vestimentaires, 1ère rencontre dans le bowling....) mais le point fort reste evidemment dans le traitement de la vie de famille d'un côté et de l'autre pour notre nouveau sliders et pour Johnny qui s'amuse visiblement lorsqu'il redécouvre sa vie.

Pourtant, la sauce ne prend pas tout à fait et il reste quelques lourdeurs. On citera pour l'exemple l'explication (trop) rapide du pr Nimbus de service afin d'éclaircir le problème de changement d'univers au plus vite pour les néophytes. Des films comme Un jour sans fin où le très bon Pleasantville ne se sont même pas arrêtés au problème, partant du principe que le spectateur accepterait d'emblée l'univiers qui lui était proposé.


La fin pose également problème. Pour ne pas tout dévoiler, comment se peut-il que Johnny l'appelle dans ce monde 1en lui demandant si tout va bien alors que lui même ne peut scénaristiquement parlant pas faire la relation entre ses univers parallèles qui se révèlent au nombre de trois (pour le moment). Si Luccini doit se prendre un coup de minuteur archaïque dans le pif à chaque fois qu'il veut tenter de retrouver son monde, on ne s'en sortira pas.

Le film est également trop court, tout ça est emballé à la va-vite... Du moment où Jean Philippe participe au popstars local (très bons kaméos de Poelvorde et de Mia Frye au passage) , le scénario s'emballe et classe tout en 20mn.

 

Terminé l'approfondissement du personnage et bonjour les effets pyrotechniques. 30 mn supplémentaires auraient été les bienvenues.

C'est essentiellement pour ces motifs qu'on passe à côté d'un bon film familial qui ne se prend pas la tête à un téléfilm de luxe qui sera (multi)diffusé par TF1 pour de futurs Noël.

Dommage.

 

 

 

 

Jean Philippe

 

2006

Réalisateur : Laurent Tuel

Acteur : Johnny Hallyday, Fabrice Luchini....

Genre : Comédie fantastique

 

Dispo en plusieurs éditions dvd

Partager cet article

Repost 0
Published by Ivenpast - dans Ciné Micro
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Ivenpast
  • Le blog de Ivenpast
  • : Je propose différentes critiques et avis sur des produits de l'univers culturel (livres, bd, comics, mangas, cinéma et autre dvd/Bluray).
  • Contact

Recherche